Danse classique

La danse classique trouve ses racines dans la Belle danse française du 17e siècle, autrement nommée danse baroque, et ses fondamentaux : l’aplomb et l’alignement des volumes du corps, l’en-dehors, l’élégance, la clarté du mouvement, la beauté et l’effort caché. Au fur et à mesure des siècles, des maîtres à danser, chorégraphes et danseurs, la danse classique est née en affirmant une codification des pas et une maîtrise de l’expression par la pantomime. C’est à partir du milieu du 19e siècle, avec le ballet romantique, qu’elle arbore une forme qui en fait un langage d’action et un art autonome. Mais la danse classique n’est pas seulement un art du passé. Elle reste vivante, se transformant sans cesse. Avec le 20e siècle et la compagnie des Ballets russes de Serge de Diaghilev, elle va connaître de nouvelles mutationset, parallèlement à un répertoire et un patrimoine académiques forts, se développe ce que les historiens nomment la danse néoclassique.

échos se parcourt au gré de panoramas, vidéos, articles, mises en jeu et en danse, témoignages de la chorégraphe, de spectateurs ou de danseurs.

On y entre par plusieurs portes : une sélection chronologique de 14 pièces emblématiques d’Ambra Senatore dans Panorama , et 6 thématiques pour mieux comprendre son travail (Origines, Composition, Jeu, Corps, Dans la vie, Regards) qui font aussi écho à l’histoire de la danse et des arts.

Dans chaque page thématique, un code couleur :

  • En théorie

    un texte pour explorer en profondeur le travail d’Ambra Senatore et le champ chorégraphique
  • Au cœur du travail

    vidéos et témoignages de la chorégraphe et de ses danseurs
  • En écho

    diaporamas sur l’histoire de l’art et de la danse
  • En regards

    paroles et écrits de spectateurs, de pratiquants, de critiques sur la danse d’Ambra Senatore
  • En jeu

    mise en mouvement ou en action à pratiquer seul ou en groupe